La pédagogie de Charlotte Mason : “l’éducation est une atmosphère, une discipline, une vie”

Il y a bon nombre de méthodes pédagogiques portant le nom de celles et ceux qui les ont façonnées. La méthode Mason en fait partie. Charlotte Mason était une enseignante britannique qui a oeuvré toute sa vie dans le but d’améliorer l’enseignement. Elle a développé une méthode qui rehausse à l’époque le statut de l’enfant au même niveau que celui d’un adulte. Pour elle, l’enfant est une personne à respecter et à écouter dès la naissance.

Quels outils ? Narration, dictées, courtes leçons…

Charlotte Mason considérait qu’après une lecture, l’enfant devait échanger ou tout simplement parler de ce qu’il venait de lire. L’enfant peut s’exprimer par la voix, le dessin ou bien l’écriture. Ainsi à sa manière, l’enfant fait sa narration de l’histoire telle qu’il l’a comprise. Que le sens soit saisi serait en effet essentiel, la mémoire serait même davantage sollicitée.

De plus, l’enfant ne se retrouve pas à faire face à de longues dictées ou des leçons interminables. Cela permetrait d’une part la concentration, et d’autre part des connaissances mieux acquises et ancrées. Charlotte Mason considérait qu’une leçon ne devait pas excéder trente minutes pour un même thème, pour ne pas lasser l’enfant. La dictée devrait quant à elle et selon cette pédagogie se baser sur quelques phrases voire un passage à étudier avant que la dictée n’ait lieu. Son étude permettrait en effet de se souvenir des mots et de l’orthographe.

Le travail de copie et les arts

On a certainement tous souvenir des lignes copiées une centaine de fois en guise de punition à l’école. Pas vous ? Dans la méthode Mason, la copie est bien présente, mais non pour punir. Copier les passages d’un livre, les lignes d’un poème, ou des lettres améliorerait l’écriture. L’enfant serait ainsi sollicité pour s’appliquer, se concentrer et se perfectionner. En résulte un réel travail de calligraphie, qui ne doit tout de même pas durer longtemps, mais permettant tout de même de remplir environ une page.

De plus, la méthode Mason prend en considération ce qui entoure l’enfant à savoir la peinture, la musique, la poésie, la nature… On parle alors d’éveil artistique, qui peut s’exprimer à travers le dessin par exemple, ou des pièces de théâtre.

“L’éducation est une atmosphère, une discipline, une vie”

Charlotte Mason avait une manière simple de penser, “l’éducation est une atmosphère, une discipline, une vie“. Elle était focalisée sur les besoins de l’enfant.

A propos de l’atmosphère, on parle d’environnement au sein duquel l’enfant évolue. Ce dernier est en effet affecté par certains événements s’y déroulant, et justement, nos comportements en tant que parents sont importants. La disciplineréside dans le fait de mettre l’enfant au coeur de l’apprentissage, avec des répétitions, des habitudes, des rituels. La vie est ce besoin d’apprendre, cette soif de découverte. Si l’enfant a besoin de faire une pause alors l’apprentissage est allégé. Il ne s’agit pas seulement d’enseignement mais d’investissement sur le long terme.

La méthode pédagogique Mason est parfaitement adaptée lorsque l’enfant souffre de troubles de l’attention, ceci en raison des différentes phases de répétitions. Les personnes dyslexiques peuvent également trouver un réel outil en cette pédagogie, notamment pour la narration. Elles peuvent identifier les termes, comprendre les significations, et les retenir.

Pour débuter cette méthode, Charlotte Masson conseillait d’observer un arbre, le même tout au long de l’année. Cela permettrait de l’analyser sous toutes les coutures à chaque balade, découvrir ses habitudes et évolutions. Observer était un verbe d’une très grand importance pour Charlotte Mason !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *